Accueil

Accueil

  • Sans glace !!

  • Entre Cully et Lutry

    J’ai la tête à chanter… ça me tue … pas… mais me rend plus forte

  • Troisième jour de collecte

    Si j’ai posté si peu de photos aujourd’hui c’est que j’ai préféré garder les mains au chaud !

    Le départ de Montreux s’est fait dans la joie. Mon Carrix était tout à fait plein et mon sac à dos presqu’aussi. Des vestes de qualités, des pulls en laine, des bonnets! De plus une des deux donnatrices m’a accompagnée jusqu’à Clarens.

    Le quai était bien dégagé et pratiquement sec et j’ai pu avancer d’un bon pas jusqu’à Vevey. Même les passages en bord de route n’ont pas entamé mon moral. Un rapide coup d’oeil au côteau me dissuade de tenter ma chance par le chemin pédestre dans les vignes.

    Beaucoup de route donc jusque vers 13h30. Le trottoir se fait de plus en plus étroit et j’hésite dès St-Saphorin à crapahuter dans le vignoble, mais je me ravise, hésite encore. Je n’avance pas vite mais j’avance quand même. Le trottoir a été dégagé sommairement dans l’idée peut être qu’un touriste pourrait s’aventurer jusqu’au Vinorama à pied. Mais au-delà tout devient trop glissant et étroit. L’idée de marcher en crampons en côtoyant ces moteurs de m’enchante guère et je décide de rejoindre le chemin pédestre. Je traverse et m’élance sur le sentier qui très vite affiche son dénivelé en …. escaliers.

    S’ensuit une galère que je prends avec amusement. C’est un des ces moments que j’adore, ils restent gravés dans ma mémoire. C’est quand ta voix intérieure te dit : Mais qu’est-ce que tu fiches ici? Toutes les autres options offraient une montée en flan de côteau mais non il fallut que je choisisse ce passage!

    L’escalier est en cailleboti (merci pour Pompon!) Il est si étroit que les manches de ma remorque passent tout juste et le colimaçon n’est pas du meilleur effet pour la longueur du carrix. On rajoute à ça un peu de glace par-ci par-là et un nombre impressionnant de volées. Voilà pour le tableau. Mais, et maintenant ça me paraît fou, je n’ai pas douté une seule seconde de mon succès à passer ces rampes. Il me faudra 30 min de combat pour retrouver un chemin praticable.

    Je suis en retard. On m’attend à Cully à 15h00 et mon contact ne peut pas repousser l’échéance. Je presse le pas, le chemin enneigé descend dans une petite combe… et remonte en douceur. En douceur peut être… mais impossible de passer. Une patinoire en pente ! Le poids du Carrix me tire en arrière.

    Je chausse alors enfin mes petits crampons.

    Mon contact viendra me prendre à Epesses.

    Il ne me manquera que quelques pas mais demain départ de Cully à 09h30. C’est programmé je ne peux rien y changer.

    Ensuite Lutry à partir de 10h30 puis Ouchy vers midi. Ensuite ce sera Malley puis la gare CFF de Lausanne avant de rejoindre la Riponne pour remettre mon butin aux maraudeurs.

    A demain 😀

  • Il fait si froid et.. 

    ..   la bise s’en mêle

  • Bonjour 

    …. départ de Montreux chargée! Et accompagnée jusqu’à Clarens 

  • Montreux….

    …… C’est tout pour aujourd’hui. 

    Demain mercredi 25 : 9h30 gare de Montreux… 

    … pour vadrouiller le long du lac avec moi en direction de Lausanne ……ou si vous avez une paire de gants, un bonnet ou une écharpe, un sac de couchage ou des godasses pointure 43. Lausanne – Cully

    J’emporte tout ça à la Lausanne pour la maraude. Ça le fait pas par ce froid de dormir dehors hein. 

    Et vous ferez ma joie parce que aujourd’hui j’ai marché à vide et pour le moral c’était assez moyen.

    Mais au moment où je me questionnais gravement sur le sens de tout ceci mon regard s’est porté sur une petite écharpe perdue.  Eh ben… si aujourd’hui il ne devait y avoir que celle-ci il y aura au moins celle-ci.

    Ouais ça aussi c’est moyen mais on se booste avec ce qui nous tombe sous la main…

    Moi qui rêve de randonner UL (lire ultra léger) ben, je peux dire aujourd’hui « ça c’est fait » ! J’aime explorer le bon côté des choses. 

    Dans mon carrix toutefois j’ai, en arrivant à Montreux cinq couvertures achetées dans un magasin en liquidation. Des fois du neuf ça fait du bien au moral. Pour moi et pour ceux qui se les pèlent sur les pavés Lausannois.

    Mais la joie est venue de mon addiction au virtuel 💙 … j’ai eu plusieurs messages de promesses.

    Un vadrouilleur de Lutry a trouvé des vestes et des bonnets au fond de son armoire et me les réserve…

    Un Lausannois a préparé un chargement qui ne tiendra pas dans mon sac…un bénévole de la Maraude ira chercher directement…

    Des collègues d’une boîte vers Prilly font une collecte que je passerai chercher jeudi…

    Sûr que c’est top du top tout ça! 

    Mais j’avoue :  j’ai manqué un peu de chaleurs d’humanoïdes 😉

    (Si si mes amis qui me connaissent bien c’est moi qui dit ça 😂)

    Alors comme la vie est pas si mal faite, une femme chaleureuse m’a rejointe à Montreux! Génial.

    Elle me gardera ma remorque et mes cinq couvertures jusqu’à demain ainsi que mon sac.

    Moi je quitte le froid et le brouillard pour me calfeutrer au chaud et on se retrouve demain à 09h30 sur le parking de Montreux. Ma remorque a encore de la place et mon sac à dos est encore vide!

    Je vous retrouve sur le parking devant la gare… celui que l’on voit sur la photo.

    A demain 🙂

    (Je relis pas hein… j’ai la flemme 😉 ) 
     

  • Jeu de poutre dans l’oeil

  • Tourner le regard vers le haut

  • But en vue !! Youhouhou

  • Chillon : ….

    … tout droit!

  • Comme mon âme

  • Froide beauté

  • L’infinie tendresse du…

    … du bleu l’aimant

  • Enfin le lac !

  • Beau bois … à Roche

    …. non c’est pas une pub :-p

  • Entre Aigle et Villeneuve

    Paysage comme mon moral… 

    Je marche à vide. Heureusement les promesses de don par mail artivent. Ça aide pour garder le sourire ! MERCI !!

    YOUHOUHOU

  • Premier jour de collecte

    Résultat de la collecte à pied du jour. Demain Départ 09h30 de la gare d’Ollon

    De gauche à droite :

    • sac de couchage, matelas, couverture
    • gants et chaussettes
    • bonnets
    • Echarpes
    • Pulls techniques, laines et polaires
    • 2 vestes super chaudes

    Le tout sera complété par des affaires collectées par Karine qui a mobilisé son entourage et son village!

    Au départ de ma maison le carrix était déjà plein mais le sac à dos ne l’était pas.

    A la gare de Bex déjà, une première rencontre avec Dominque et un coffre de voiture rempli de couvertures et de sacs de couchage. Après avoir chargé mon sac une floppée de gants et de bonnets d’excellente qualité, j’ai pris la route pour Massongex.

    Une seconde rencontre vers midi avec une amie Facebook de Monthey et le sac s’enrichit d’un gros pull polaire, de gants, de bonnets et d’écharpes et des chaussettes en laine tricottées mains. Une bonne idée ça des chaussettes tricotées mains. On en veut encore plein.

     Je ne m’arrête pas. Dès que je ne marche plus l’humidité froide me gagne. Je reprends d’un bon pas le long de la route. La partie très urbaine entre Monthey et Colombey ne m’enchante guère mais je suis toute à l’euphorie de ce beau geste et de cette chouette rencontre. Depuis le temps qu’on se côtoie virtuellement, ça a fait sacrément du bien de s’étreindre dans ce froid.

    Il y a le train, la route, le bruit et … une voiture insiste avec son klaxon. Je rentre dans ma bulle pour supporter…le klaxon reprend. Puis j’ai compris qu’il m’était adressé. Une femme lumineuse est sortie de l’auto et m’a tendu un sac plein de lainages douillets. Magie facebookienne du bouche à oreille virtuel… Elle m’a cherchée, guettée.

    Après une séance shooting pour immortaliser le convois me voilà repartie avec une joie immense attachée au corps. Je ne fais même plus cas du bruit monstrueux dans l’échangeur de Colombey.

    Puis la neige et la glace, des instants nature et une pivolée en voulant boire à une fontaine.

    Avec le sac plein et le carrix attaché je suis bien contente que personne ne me voit. Je me débats dans des positions si ridicules que je ris toute seule, ce qui ne simplifie pas l’exercice.

    St-Triphon, désert et déjà je vois Ollon. Magnifique accueil de Karine qui organisera collecte au village et retiendra toutes ces choses jusqu’à l’enlèvement prochainement par un bénévole de la maraude. C’est urgent le froid est si mordant

    Jamais je n’avais imaginé que dans ma capitale quelqu’un fût un jour obligé de dormir dehors par moins 10.

    Il manque beaucoup de choses outre ses habits chauds. Notamment des chaussures homme. La poiture 43 surtout. Et des sacs de couchage
    En faisant un don de 16.- et grâce à la générosité du surplus militaire, la maraude de Lausanne peut obtenir un sac de qualité pouvant protéger de froids intenses. Pensez-y aussi.

    Puisque, amis des vadrouilles vous êtes randonneurs, peut être avez-vous un sac à dos qui n’est plus à votre goût où ne répond plus à vos exigences. Quand tu n’as plus de toit c’est bien pratique de pouvoir transporter ses affaires pour sa nuit ou son savon dans quelque chose de correct.

     

    N’hésitez pas à me contacter ou à contacter directement La Maraude de Lausanne

    Demain c’est reparti !

    Vous pouvez me rejoindre à la gare d’Ollon à 09h30

    Ollon – Montreux

    Je cherche encore un habitant ou un commerçant de Montreux qui pourrait accueillir la collecte du jour en attendant que les maraudeurs viennent chercher le butin précieux, à distribuer pendant leurs tournées nocturnes dans la capitale.

  • Rendez-vous 9h30 demain 🙂 à…

    …. la gare de Ollon VD pour me remettre vos bonnets écharpes gants chaussettes couvertures ou/et pour faire quelques pas. Destination Villeneuve.

    Si quelqu’un de Villeneuve a la place pour entreposer les dons le temps d’organiser le véhicule …. un sms 0797925482 

  • Arrivée à Ollon 🙂

  • Ollon en vue!